Cookies : lefigaro.fr condamné à 50K€

Malgré la présence de différents outils (une plateforme de gestion du consentement, des outils d’identification des cookies déposés malgré un signal de refus ou avant toute action de l’utilisateur), les contrôles de la CNIL ont constaté à de multiples reprises que des cookies soumis à consentement étaient déposés avant toute action de l’internaute ou été maintenus malgré son refus.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.cliveman-consulting.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner