82% des décideurs IT craignent les cybermenaces

Dernière mise à jour : 5 oct. 2021

L'étude GDPI 2021 de Dell Technologies, réalisée par le cabinet VansonBourne, révèle un vrai pessimisme parmi les décideurs IT. Sur 1000 personnes sondées sur leur niveau de protection des données, 82% sont convaincues que les solutions actuelles de protection des données stratégiques ne sont pas suffisantes face aux nouveaux enjeux que représentent les cyber-menaces.


74% considèrent que les changements dans les conditions de travail (en particulier le télétravail) ont accru le niveau de risque face aux cyber-menaces. Ils pointent également le risque résiduel dans les technologies émergentes telles que les applications Cloud natives, les conteneurs Kubernetes, l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique.


En cas de dommage, 65% se sentent incapables de récupérer entièrement les systèmes de données. 64% des décideurs IT se disent persuadés qu'ils subiront une interruption de service dans les 12 prochains mois, quand 45% d'entre eux ont déjà fait l'expérience de ces mésaventures.


En cas de cyber-attaques destructrices, 62% des décideurs IT considèrent qu'ils n'ont pas l'arsenal suffisant pour résister, et 67% qu'ils ne pourront récupérer les données stratégiques si. cela survenait.


Ces chiffres sont sidérants et témoignent de la réalité des systèmes de protection des données stratégiques au sein des organisations.